Forum ufologique

Ce forum est très riche en documentations et en informations sérieuse et crédible sur le sujet des ovnis/extraterrestres.
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Vague mondial d'observations d'ovni en 1997 (articles + témoignages + photos + croquis + vidéo)

Aller en bas 
AuteurMessage
André L.
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1597
Age : 45
Localisation : En Estrie au Québec
Emploi/loisirs : Ufologie
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Vague mondial d'observations d'ovni en 1997 (articles + témoignages + photos + croquis + vidéo)   Ven 23 Oct - 22:56


"L'ovni de Phoenix en 1997"




Voici un cas qui s'est passé au Québec en 1997 :

Article de Robert Leblond du journal de Montréal qui est daté du 20 septembre 1997.

Voici textuellement cette article :
Le 5 juillet denier, mesdames Aline Campion, Lili Foster et Julie Lapierre rentraient chez elle à Sainte-Julie, après une soirée de bingo. Ce qu’elles ont alors vu allait bouleverser leur vie.


Agées respectivement de 48, 40 et 72 ans, elles se disent pourtant très lucides. « tout d’un coup, la radio de la voiture arrête de fonctionner, ça grichait. Puis, on s’est retrouvé comme dans le néant le plus complet. On a eu peur et, durant 10 minutes, on a aperçu un drôle d’objet de forme circulaire, un peut comme celui de la dame vous décrivait dans le journal récemment », nous raconte Aline Campion.


« Une lumière très blanche clignotait sous le dôme de cet engin. C’était un blanc tellement pur que ça ne s’explique pas. On croyait pas ce qu’on voyait. Même qu’après, on se sentait mal d’avoir aperçu cet objet. Puis,après dix minutes, la radio a recommencé à fonctionner. C’était assez spécial », nous dit-elle, encore un peut sous le choc.


Elles s’engagèrent dans la bretelle de la sortie du boulevard Taschereau et filent vers le nord sur la route 132. Elle remarquent une première grosse lumière très vive dans le ciel, au dessus du fleuve.


« Ça ne pouvait pas être un ballon dirigeable, ni un avion ou un hélicoptère. Quelques minutes après, la forme est apparue plus clairement, il s’agissait vraiment d’une espèce de soucoupe avec 4 hublots illuminés et 3 faisceaux de lumière sous l’engin. Nous avons alors eu quelques frisons dans le dos », se souvient madame Campion, dans son témoignage fait à l’ufologue Bourbeau.


« Nous nous sommes arrêtées sur le bas côté de la 132 pour mieux observé, laissant le moteur tourner. La soucoupe était là, gigantesque, comme s’il s’agissait d’un vaisseau-mère. On aurait même dit que c’était carrément une ville volante entière tellement c’était énorme. Là, Julie s’est mise a pleurer, alors que, l’autre amie et moi avons ressenti de la peur. Moi je ne croyais pas aux histoies de soucoupes volantes mais je respectais tout de même l’histoire que ma soeur m’a racontée alors qu’elle fut témoin de ça en 1968. Depuis mon observation, ma soeur m’a dit que je ne reverrais probablement jamais une telle chose et que je n’avais pas à avoir peur de ça plus longtemps. Facile à dire, mais depuis quelques jours j’ai tellement peur noir que j’ai peine à ma contrôler ».


« Toujours est-il que j’ai remarqué un dôme sur le dessus de l’ovni puis un bruit épeurant accompagnait la soucoupe. Mais là, un chose chose absolument étrange s’est produite, tellement inimaginable. Lorsque nous nous sommes engagées sur la 132 pour nous arrêter sur le bas côté de la route, toutes les autres voitures qui nous suivaient, et celles qui nous croisaient, sont toutes disparues. Je pouvais bien voir la route, les lumières de rue, les maisons, la ville de Montréal mais pas une seule voiture alors qu’il y en avait lorsque nous nous sommes engagées sur la route. Et, quand j’ai accéléré, les autos sont réapparues. On se serait cru dans une autre dimension ».



Les expériences d'enlèvements de Michael et Trish (1997).


Mickael est écrivain et Trish est une ancienne dirigeante d'entreprise. En Septembre 1997, Mickael et Trish qui venaient de se rencontrer, s'apprétaient à passer leur premier week-end ensemble, c'est alors que ces deux New-Yorkais ont vécus leur expérience commune vers la frontière canadienne.

Trish n’a découvert être enlevée qu’en 1997. Enfance heureuse dans une famille aisée, mariée durant 18 ans, mère de deux enfants, chef d’entreprise durant 14 ans, Trish n’a jamais été ni de près ni de loin intéressée au phénomène ovni et encore moins à celui des « enlèvements extraterrestres ». C’est en rencontrant Michael, en 1997, et après l’observation d’un ovni en sa compagnie, qu’elle va découvrir une partie de ses mémoires cachées, sans jamais avoir lu un seul livre sur le sujet.

Michael est new-yorkais depuis toujours. Enfance heureuse passée au milieu de sept frères et soeurs. Il a le souvenir d’avoir eu des contacts dès la petite enfance. Michael faisait des dessins de ses rencontres avec des êtres dont les premières représentations seront publiées dans des livres vingt ans plus tard.